« Pour répondre à l’article de Pascal Recotillet (Lo Cebier N° 135), qui écrit que les productions d’électricité à partir du soleil ou du vent sont de l’ordre de 20% du temps, je pense qu’il a oublié les hydro-éoliennes qui fonctionnent en continu avec les courants marins ; toute la façade atlantique de Dunkerque à Bayonne peut être aménagée. On peut également construire 3000 à 3500 barrages hydro-électriques, sans compter le bio-gaz, les marées-motrices. Le Mistral ou le vent miegjornau soufflent 300 jours par an sur 365 dans notre vallée du Rhône. Ce qui n’empêche pas la décroissance énergétique. La propagande des pro-nucléaires nous parle de 75% de nucléaire, alors que la consommation en électricité n’est que de 17% et pourrait, en supprimant le gaspillage, n’être que de 10%.. »

                                                                                                                Guiu DUTRON

Pour réagir : info[a]adeo-oc.eu