Chers amis occitans,

Aujourd’hui, 11 novembre 2 01 2, les prévis ions pour les prochaines élections en Catalogne donnent à CIU (Conv erg ència i Unió) parti de droite nationaliste la majorité abs o-lue.

Oui, ils vont passer un pacte sans doute avec Esquerra Republi-cana, mais pas grand-chose ne changera pour la Ca talogne. Le gouver nement central de Madrid devra justifier encore l’emploi de l’argent que la Ca talogne donne et qui ensuite nous es t rever sé.

Voici le vra i problème ! Il y aura eu beaucoup de bruit pour pas grand-chose, vous s ouvenez vous de J ordi Pujol, ancien Président de la Generalitat ? Sa stratégie était la même : avant les élec tions, il faut at taquer Madrid, après on pacte avec eux. Sauf Maragall (PSC) Parti Socia-liste de la Catalogne, c’est toujours CIU qui a gouverné en Catalogne.

Il paraît que nous serions en mesure de rester à l’Union Européenne en tant qu’État, mais la Constitution espagnole signée par Jordi Pujol (CIU) ne permet pas la séparation. Il faudrait changer la Constitution espagnole et à cet effet elle a été complètement blindée pour éviter ça, la séparation. Oui, nous voudrions un peu plus de notre argent qui sert à payer beau-coup d’aides pour des villages en-tiers qui travaillent au noir, des aéroports sans avions et des gar es de TGV sans tra ins , beaucoup de combines politiques.

Notre  » cri  » indépendantiste aura s ervi à mani-f es ter notr e mécontentement pour les excès et vols et malversation de fonds. Il était temps qu’on commence à se plaindre.

Mais le nat iona lisme (CIU) gouverne en ma jorité depuis long temps, pourquoi ils n’ont pas fait ça plustôt?On verra le 25 novembre, en ce qui me concerne, ce qui me plait , c’est tout ce monde, pas ca talan d’origine, de parents du Sud de l’Espagne et Sud américains ou Pakistanais, Marocains, que nous , les Ca ta lans avons su intégrer sans difficultés qui ont des noms de famille pas catalans du tout , et qui parlent en moyenne quatre langues , parfa itement b ilingues en c atalan et qui manifestent avec le peu de Catalans d’origine qui restent en Catalogne, en fav eur d’une Ca ta logne Indépendante !

Pour moi, c ’es t ça la v ictoir e de la Catalogne, ter re d’a ccueil et d’assimilation.

Malgré les mauvaises langues…

Antonia Nina Segura Terradas

Historienne de l’Université d’Histoire de Barcelona

Pour réagir : info[a]adeo-oc.eu